La France de 2025 devra s’appuyer sur la Silver Economy

La France de 2025 devra s’appuyer sur la Silver Economy


Le Commissaire Général à la Stratégie et à la Prospective, Jean Pisani-Ferry, a présenté au Gouvernement sa vision de la France de 2025.

Dans ce rapport, qui doit permettre à nos dirigeants de préparer au mieux l’avenir, son constat est clair : dans 10 ans la France sera « à coup sûr plus vieille, plus petite et moins riche ».

Une déclaration qui peut paraitre pessimiste mais le Commissaire Général ajoute que notre pays disposera de nombreux atouts, sources de croissance, car il sera mieux formé, excellemment équipé et potentiellement attractif.

Afin de valoriser ces atouts, Anne Lauvergeon, Présidence de la Commission Innovation 2030, a proposé de se concentrer dès aujourd’hui sur sept secteurs clés où les innovations technologiques pourraient permettre à la France de s’imposer en tant que leader du marché.

Des secteurs comme le stockage de l’énergie et le recyclage des matières premières sont ainsi mis en avant par l’ex-patronne d’Areva.

Mais Anne Lauvergeon cite également la Silver Economy comme probable moteur de l’économie hexagonale. En effet, elle souligne que 30% des français auront plus de 65 ans en 2025 et qu’à la même époque, 1 milliard de personnes auront plus de 60 ans sur notre planète. Elle espère par conséquent que la France saura se positionner en développant des compétences dont l’objectif sera de permettre aux seniors de mieux vieillir, grâce notamment à la robotique et à la domotique.

La vieillesse de la France pourrait alors se révéler être un facteur déterminant pour notre économie car les marchés qu’ouvrent la Silver Economy au sein de l’hexagone pour répondre à une demande de plus en plus forte, pourront ensuite se décliner à l’international.