Il faut lire beaucoup pour mieux vieillir !

Il faut lire beaucoup pour mieux vieillir !


Cela semble logique : faire travailler sa tête permet de mieux vieillir et de lutter contre les maladies neurodégénératives. Les seniors en sont persuadés et ils multiplient ainsi les activités stimulantes pour le cerveau afin de reculer l’âge du déclin et de la dépendance. Sudoku, mots fléchés, jeux de sociétés ou loisirs créatifs sont ainsi plus que jamais à la mode chez nos ainés.

Mais jusqu’à présent, la lecture n’était pas véritablement perçue comme une activité de stimulation intellectuelle. Elle était plutôt considérée comme un loisir, un excellent moyen de s’évader. Sans plus.

Une étude américaine vient pourtant prouver scientifiquement l’importance de la lecture dans le mieux vieillir. En effet, six chercheurs en neurologie ont réalisé une expérience sur 294 personnes et ce, pendant 6 ans. Tout au long de cette longue période, ces personnes ont été régulièrement soumises à des tests cognitifs et de mémoire ainsi qu’à des questionnaires sur leurs habitudes de lecture et d’écriture de leur enfance à l’âge adulte.

Les résultats sont sans équivoque : une personne qui lit beaucoup conserve son cerveau en meilleure santé qu’un lecteur occasionnel ou qu’un non lecteur. Lire, comme les autres activités stimulantes intellectuellement, ralentit donc le déclin cognitif dû au vieillissement. Et c’est une bonne nouvelle car c’est une activité qui permet également de de s’évader, d’oublier ses soucis, de vivre d’autres vies, de partir à la découverte du monde…

Il faut donc lire… mais pas que. En effet, si lire est une bien meilleure option que la télévision, il manque à cette activité une notion de lien social qui est également très importante dans le mieux vieillir. Il ne faut donc pas laisser de côté les activités de groupe. La lecture doit être un complément à d’autres loisirs à partager à plusieurs. Et pourquoi pas un club de lecture ?