Adapter son logement à son âge : une nécessité pour les seniors

Adapter son logement à son âge : une nécessité pour les seniors


Dans un rapport sur l’adaptation de la société française au vieillissement, Luc Broussy, conseiller général du Val de l’Oise, insistait sur la nécessité pour la France d’augmenter le nombre de logements adaptés aux personnes âgées. En effet, selon l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), 2 millions de logements en France auraient besoin d’être adaptés à l’âge de leur occupant. Pour un meilleur confort d’utilisation mais également pour réduire les risques d’accidents et reculer l’âge d’entrée en maison de retraite. L’occasion pour La Dépendance de faire le point sur les aménagements nécessaires d’un habitat occupé par des seniors.

  • L’accès au logement

Il faut veiller à ce que l’accès au logement soit bien éclairé et ne soit pas glissant. L’ouverture de la porte doit être facile et ne pas nécessiter d’efforts trop importants. Il faut prévoir également de faciliter l’accès et l’ouverture de la boite aux lettres. S’il y a des escaliers, ceux-ci doivent comporter une rampe et s’il y a une pente, celle-ci ne doit pas être trop raide. Sortir et rentrer chez soi ne doit pas être une épreuve pour une personne âgée afin d’éviter les accidents mais également afin d’éviter l’isolement progressif d’une personne âgée qui n’oserait plus trop sortir de chez elle. Pour les mêmes raisons, il est important que des commerces et professionnels de santé soient accessibles à pied depuis le logement.

  • Le Logement

Il faut pouvoir maitriser avec facilité la température intérieure du logement : le chauffage doit être performant en hiver et il ne doit pas faire trop chaud en été. En période caniculaire, obtenir de la fraicheur est parfois vital pour les seniors. Les pièces doivent être suffisamment éclairées (avec des interrupteurs facilement accessibles) et le mobilier ne doit pas gêner les déplacements (attention également aux fils électriques qui ne doivent pas trainer par terre). L’installation électrique doit bien évidemment être aux normes.

  • La chambre

La chambre est un lieu de repos, elle doit donc être calme. Elle doit être organisée pour faciliter le déplacement. L’éclairage doit être suffisant et pratique. De même, les rangements doivent être accessibles et fermer les volets ne doit présenter aucune difficulté. Depuis son lit, on doit pouvoir allumer la lumière. Il doit être à bonne hauteur pour qu’il ne soit difficile ni de se lever ni de se coucher.

  • La cuisine

C’est une pièce à haut risque où les accidents domestiques sont courants. Il est donc très important de pouvoir y circuler facilement. Les rangements doivent être accessibles, pratiques et la pièce bien éclairée. Prévoir un sol qui ne favorise pas les glissades quand il est mouillé par les projections d’eau. Les équipements sensibles doivent être équipés de systèmes de sécurité (four, plaques de cuissons…).

  • Salle de bains

La salle-de-bains est la pièce où il y a le plus grand risque de chutes.  Le sol ne doit pas être glissant quand il est mouillé (en cas de carrelage, penser à des tapis antidérapants). La douche ou la baignoire doivent être faciles d’accès.  Il faut privilégier une douche à une baignoire. On peut l’équiper d’un siège pour pouvoir s’asseoir et ne pas se fatiguer. Les robinets doivent être faciles à manipuler. Le savon dans la douche doit être facilement accessible, sans avoir besoin de se baisser par exemple. L’éclairage doit être suffisant et les installations électriques contrôlées.

En conclusion

Comme vous pouvez le voir, il suffit parfois de réorganiser son intérieur pour disposer d’un logement adapté à son âge. On peut ensuite penser à des investissements plus lourds : baignoire à porte, monte-escalier, domotique…

Avant de se lancer dans des travaux, il convient de faire réaliser une étude des aménagements à réaliser. L’ANAH (www.anah.fr) peut vous aider dans vos démarches. N’hésitez pas à télécharger le guide « Vieillir et bien vivre chez soi » pour tout savoir sur la réalisation de travaux d’amélioration et d’adaptation du logement.